Prise de poids avec icsi tunisie

Hardy et al. Ainsi, aussi bien dans notre étude que celles de Mendes-Pereira et al. Effect of overweight and obesity on assisted reproductive technology. Ces résultats équivalents en termes de grossesses cliniques et de naissances vivantes semblent se vérifier à travers la littérature. La méta-analyse de Heijnen et al. Nos résultats semblent en accord avec ceux des différentes séries publiées.

Ensiler et al. Ludwig et al.

Faut il toujours perdre du poids avant une FIV ?

À la lumière de ces résultats, il est clair que les patientes SOPK ne constituent pas un groupe particulièrement à risque de grossesses multiples par rapport aux normo-ovulantes lorsque le nombre et la qualité des embryons transférés sont équivalents.

The egg or the endometrium: why do PCO patients have higher rates of miscarriage? Il ressort de notre étude que les patientes porteuses de SOPK présentent une meilleure qualité ovocytaire et embryonnaire globale par rapport aux normo-ovulantes.

Enfin, plusieurs autres sujets de recherche subsistent, comme la définition du meilleur protocole de stimulation ainsi que le problème des fausses couches spontanées souvent rapporté chez ces patientes. Français Español Italiano. Apfelbaum, E.

La fécondation in vitro – FIV, ICSI et IMSI

David-Montefiore, E. Journal page Archives Sommaire. Debodinance, P. Article Article Outline.

Prise en charge de l'infertilité en Tunisie

Access to the text HTML. Access to the PDF text If you experience reading problems with Firefox, please follow this procedure. Recommend this article. Save as favorites. Service d'aide à la décision clinique Votre service d'aide à la décision clinique. Free Article! Chaker, A. Zhioua, F.

Auteur correspondant. Outline Masquer le plan.

Top of the page - Article Outline. Figure 1. Indications de la micro-injection intracytoplasmique de spermatozoïdes ICSI. Indications of ICSI. Figure 2. Qualité embryonnaire. Embryo quality. Pour celles qui envisagent une fécondation in vitro FIVcela peut se révéler délicat si vous dépassez un certain poids. Mais si vous êtes obèse ou simplement en surpoidsil y a encore des pressions et complications supplémentaires.

Malheureusement, quand on vous donne des conseils, il y en a beaucoup, et ils ne sont pas toujours logiques. Les patientes obèses ont des problèmes de qualité des ovules et risquent davantage de faire une fausse-couche.

De même, tous les risques normaux liés à la grossesse, comme le diabète gestationnel et la pré-éclampsie, sont accrus chez les patients obèses. Cela fait beaucoup à assimiler, mais si vous y allez pas à pas, ça devrait aller. Faire un régime-choc peut donc être une mauvaise idée. Il y a un équilibre entre poids, régime et temps — et il ne sera pas le même pour tout le monde. Si vous vous lancez dans une FIV, il y a des chances pour que vous vous sentiez vulnérable.

Assurez-vous de trouver le bon médecin. Le choix est entre vos mains.